ULCC / Initiative : Nouvelle structure de combat contre la corruption initiée par l’ULCC «  Circuit anti-Corruption »

Lancement officiel du Circuit anti-Corruption ce jeudi 24 février à la cour de cassation en présence entre autres, du ministre de la justice, Me Bertho Dorcé, du directeur de l’ULCC, Hans Jacques Ludwig Joseph, du Protecteur du Citoyen, Renan Hédouville, du représentant du CSPJ, des représentants de la société civile. Cette nouvelle est constituée de magistrats assis et debout des tribunaux de première instance et des Cours d’Appel de la République.

Ce jeudi 24 février 2022 , sous l’initiative de l’ULCC est lancé le Circuit anti-Corruption ( CAC). Ce dispositif qui vise à faire avancer rapidement les dossiers relatif à la corruption au niveau de la Justice. Cette structure tripartite composée : de l’ULCC, du Ministère de la justice et du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.

« ce lancement est un pas  important  vers la recevabilité, l’imputabilité et vers les sanctions prévues par la loi ». a déclaré Le Directeur de l’ULCC, Hans Jacques Ludwig Joseph.

Le CAC lancé aujourd’hui officiellement traduit la volonté de l’État haïtien de faire front commun contre ce phénomène qui mine la confiance publique et rend insignifiant les efforts de développement économique et social du pays » poursuit le Directeur de l’ULCC.

« Le chef du Gouvernement, Dr Ariel Henry m’a formellement instruit de ne plus laisser aux Commissaires de classer les dossiers sans suite » a déclaré le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique.

Me Carvès Jean , Représentant de la CSPJ et de la Cour de Cassation encourage vivement les Majistrats faisant du CAC à faire régner la Justice en maître et Seigneur.

Me Hans Jacques Ludwig Joseph profite de cette noble occasion pour remettre une vingtaine de requêtes impliquant certaines catégories de fonctionnaires et des personnalités politiques.