Haïti / Politique : Plusieurs centaines de citoyens dans les rues de Port-au-Prince contre l’insécurité et la cherté de la vie.

Des centaines de citoyens ont répondu à l’appel de protestation des organisations de la société civile , ce mardi 29 mars 2022 contre l’insécurité et la cherté de la vie. Plusieurs manifestants ont demandé le départ de l’actuel chef de Gouvernement Ariel Henry , qui selon eux refusent de résoudre le problème de l’Insécurité. Sur des pancartes on pouvait lire « Ariel lague Pyew » « Anba lavi chè »

Cette marche citoyenne contre l’insécurité et la cherté de la vie a débuté sur la place de la constitution au Champs Mars avec les militants du champs-Mars. Environ de 10h30 , les initiateurs ont démarré avec le parcours , en passant à Lalue , et avnenue Poupelard avant d’arriver au niveau de carrefour aéroport , où un autre groupe de manifestants attendait impatiemment.

Aucun incident de grande envergure a été signalé, à part l’agression de l’ex Sénateur de l’Ouest actuel Premier Ministre de Montana et de Clarens Renois , Président de Unir par un groupe considérable de manifestants, qui ne voulait pas de figure politique dans cette initiative dite citoyenne. Le Premier Ministre de Montana était obligé de se retirer pour éviter plus de dégâts.

Éric Jean Baptiste , Secrétaire Général du RDNP croit que sa présence sur le macadam est justifiée par l’incapacité de Ariel Henry a dirigé le pays correctement. Il dénonce les multiples cas d’enlèvements et invite la population à fouler le macadam pour les prochaines journées de protestations.

« Si nou voye Ariel Nap mouri » «  Anba kidnapping » ont-ils scandé tout au long de leur parcours. Arrivés à Delmas 32 , les manifestants ont décidé à dresser des barricades et de Pneus enflammés.

Très satisfait , les manifestants ont rebroussé chemin pour retourner au point de départ de la marche. Aucun incident n’a été constaté par les journalistes de B-Economie Tv.

Meranda Toussaint